Visite de la Présidente de Région à l’IePAD

Cette première visite de Christelle Morançais, Présidente du Conseil Régional, fut l’occasion de réaffirmer l’engagement de la Région Pays de la Loire pour soutenir notre projet de l’IePAD dans le cadre de sa Stratégie Régionale Biodiversité. Avec la volonté que cette démarche unique soit inspirante pour les entreprises de la région.

En savoir plus sur la stratégie régionale de la biodiversité :
www.paysdelaloire.fr/transition-ecologique/biodiversite/

Un bassin de phyto-épuration pour la gestion des eaux pluviales

Dans notre dernière lettre d’information, nous avions partagé les résultats de l’étude menée sur le système d’écoulement des eaux pluviales sur le parc d’activités du Bois-Fleuri. L’étape de création du bassin de phyto-épuration est actuellement entre les mains de la Communauté de Communes de Grand Lieu.

En savoir plus : www.iaosenn.fr

Un carré pour la biodiversité

Le CPIE a déployé sur le parc d’activités l’opération «Un carré pour la biodiversité». Les habitants, les écoles et les entreprises de l’IepAD participent ainsi à la préservation de notre biodiversité ordinaire locale. L’idée est de garder un espace enherbé, entretenu seulement une fois par an et d’y observer les espèces qui s’y développeront naturellement.

En savoir plus : https://www.cpie.fr/cpie/contenu.aspx?ID=176830n

Des abeilles sentinelles du parc

Ce printemps, deux ruches et des colonies d’abeilles noires ont été installées par un apiculteur local sur le parc d’activités. Leur rôle ? Mesurer les effets des actions que nous menons pour la préservation de la diversité végétale et la lutte contre les pesticides et les polluants. Les pollens et nectar qu’elles collectent sur 700 ha vont être analysés et permettront de mesurer la diversité florale, les polluants et les pesticides présents sur la zone.

En savoir plus : prochainement un panneau d’information sera installé auprès des ruches.

Restauration des continuités écologiques

Restaurer les continuités écologiques sur le parc d’activités du Bois Fleuri consiste principalement à recréer une perméabilité de notre site pour les espèces environnantes.

Le diagnostic réalisé en 2018 par le CPIE a révélé une végétalisation nécessitant d’être densifiée et enrichie pour créer une continuité avec les linéaires de haies des champs et bocages environnants en complément de nos démarches de refuge LPO, d’éco-pâturage et de gestion différenciée.

Remplacement et plantation de haies : 300 végétaux plantés, plus de 20 espèces

Les sites de huit entreprises de l’IePAD ont été identifiés pour accueillir des haies et jardinières diversifiées privilégiant des variétés végétales mellifères adaptées à un milieu urbanisé. Une partie des plantes choisies proviennent du label « végétal local » des Pépinières du Val d’Erdre : l’érable champêtre, le cornouiller sanguin, le prunellier sauvage, le merisier sauvage et le fusain d’Europe. Les plantations se sont déroulées jusqu’au début du printemps. Pour les sites sur lesquels des plantations de haies n’étaient pas possibles, des jardinières en bois ont été construites
par les ateliers Boutin pour accueillir arbustes et vivaces. Avant les plantations, une préparation des sols étaient nécessaires. Décompactage, apport de compost et de matière organique, Arbres et Jardins Passion a initié un cercle vertueux pour que vers de terre, chute des feuilles et champignons réactivent biologiquement les sols.

Restauration de la mare
Dans le cadre du projet HeMa d’accompagnement de restauration de mares par le CPIE, la mare située sur le terrain d’ARMOR a été restaurée par Arbres et Jardins Passion à l’automne 2019. Un inventaire amphibiens, libellules, flore est en train de confirmer la plus-value écologique de cette restauration.

Zoom sur Arbres et Jardins Passion, une entreprise engagée pour la biodiversité par nature

Engagé dans la démarche de l’IePAD depuis son arrivée sur le parc d’activités il y a trois ans, Bruno Lambert y apporte son expertise et ses envies : aménagement de l’entrée de la zone, contribution à la mise en œuvre des « Carré pour la biodiversité », aide pour le suivi des ruches et collecte du pollen avec un apiculteur local pour notre opération de beemonitoring et collecte participative à venir du miel.

Arbres et Jardins Passion était aussi aux manœuvres pour les continuités écologiques du parc d’activités : plantation des haies et restauration de la mare. Sa démarche RSE*, comme toutes les entreprises de petite taille, n’est pas formalisée. Comme souvent, l’entreprise fait de la RSE sans le savoir aussi bien pour ses salariés, que pour le traitement des déchets ou même l’achat local.

Pas question pour lui d’acheter en Italie des végétaux qu’il peut trouver à moins de 40 km de son entreprise… De même pour ses fournitures de chantier qui proviennent principalement des entreprises locales.

En savoir plus : www.arbresetjardinspassion.fr

*Responsabilité sociétale des entreprises

Les inventaires faunistiques et floristiques

Dans le cadre de la première année de la démarche Refuge LPO® Entreprises de l’IEPAD, une campagne d’inventaires de la biodiversité est menée par la LPO 44 sur les sites de production.
Des espaces naturels subsistent et sont favorables à l’accueil de quelques espèces à enjeux.
Entre autres, deux vipères aspic ont été vues sous des plaques reptiles posées au sud du parc d’activité. Cette espèce est protégée et considérée comme vulnérable en Pays de la Loire.

Cette friche humide est aussi favorable à l’observation du lézard à deux raies et des murailles.
A proximité, la reproduction de la Grenouille agile et la présence de la Grenouille verte sont confirmées dans la mare réhabilitée.
Les prospections au cours du printemps et de l’été détectent la présence de 22 espèces d’oiseaux, dont 3 sont considérées comme patrimoniales : le Chardonneret élégant, le Serin cini et la Linotte mélodieuse.
Bien qu’étant autrefois des oiseaux communs, leur population est désormais en déclin.
Il est essentiel de préserver leur habitat à l’échelle du Parc d’Activités en conservant des zones naturelles et des haies bocagères.

Le Bee-monitoring : Késako ?

L’IePAD souhaite que son projet mêle la préservation de l’environnement et l’implication des parties prenantes. C’est dans cet objectif que l’association va mettre en place en 2020 une démarche innovante de Bee monitoring.

Le Bee monitoring est une méthode de diagnostic de l’environnement par l’abeille. En effet, l’abeille constitue un indicateur de la qualité de l’environnement en raison de ses activités quotidiennes qui la mettent en contact avec un grand nombre de polluants sur une surface d’exposition très importante.

L’étude des pollens rapportés à la ruche par ces petites sentinelles a plusieurs objectifs :

  • Etablir un état des lieux de la diversité végétale (type d’espèces, catégorisation de l’environnement, etc.) liée aux pollinisateurs,
  • Monitorer les pesticides, les métaux lourds et les HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques) présents dans l’environnement ainsi que leur niveau, impact et origine,
  • Grâce aux indicateurs liés à cette étude, évaluer l’impact positif que la gestion du territoire et les mesures prises ont sur l’environnement et le territoire local,
  • Proposer des mesures d’amélioration ciblées et efficaces
  • Sensibiliser et fédérer les parties prenantes autour de l’amélioration de la qualité de l’environnement et la préservation des espèces polinisatrices.

La gestion de l’eau pluviale sur le Parc d’Activités

Les eaux pluviales sont considérées par les spécialistes comme un « déchet » : en effet, elles drainent lors de leur écoulement de nombreuses matières polluantes présentes sur les toitures, dans les fossés ou sur les parkings. Ceci est d’autant plus vrai de nos jours en raison de l’imperméabilisation exponentielle des sols au cours des dernières décennies. Les eaux pluviales ont donc un impact sur la biodiversité.

Consciente de cette situation, accentuée par la proximité de la zone classée NATURA 2000 du lac de Grand-Lieu, l’IePad s’est donc emparée du sujet en 2018. Un cabinet spécialisé a ainsi été missionné pour mener une étude approfondie du système d’écoulement des eaux pluviales sur le Parc d’Activités du Bois-Fleuri.

La première étape a permis de cartographier les différents bassins versants, réseaux d’écoulement et zones imperméabilisées, ainsi que les contraintes réglementaires applicables. L’inventaire de biodiversité a également été dressé pour répertorier les espèces animales et végétales en présence.

La deuxième étape, qui devrait démarrer fin 2019, va consister à créer un bassin de phyto-épuration sur une parcelle en cours d’acquisition par la Communauté de Communes de Grand-Lieu. Ce bassin présentera quatre fonctions que les membres de l’iePad ont tenu à remplir :

  • Filtrer naturellement les eaux pluviales avant qu’elles ne s’écoulent vers le lac de Grand-Lieu
  • Faire face aux cas accidentels de pollution grâce à une zone tampon qui préserverait le lac de Grand-Lieu
  • Favoriser la biodiversité et supprimer les espèces invasives comme la jussie
  • Créer un espace convivial et paysager pour les salariés du Parc d’Activités du Bois-Fleuri.
    Cette démarche, pilotée par l’IePad et le CPIE, s’inscrit dans le projet GITE (Gestion Intégration Territoriale et Environnementale) qui bénéficie d’un financement « Contrat nature ».

Gestion des déchets sur le Parc d’activités

La gestion des déchets en entreprise est une préoccupation écologique et financière importante et fait l’objet d’un encadrement règlementaire de plus en plus strict.

L’IePAD a fait le choix en 2012 de proposer un service mutualisé en choisissant un interlocuteur unique pour l’ensemble des adhérents du parc d’activité. 4 ans après la mise en place de cette prestation, il a été décidé de relancer un appel d’offre en interrogeant 4 structures locales. Après l’étude de chaque proposition, le choix a été fait de poursuivre l’aventure avec Véolia qui répondait le mieux aux 5 principaux critères de sélection :
* Augmentation du taux de recyclage,
* Diminution des transports induits,
* Garantie d’un suivi administratif rigoureux,
* Respect du planning de rotations,
* Prix des prestations.