Inventaire suite à la restauration de la mare

Curée et reprofilée à l’automne 2019, la mare du parc d’activités a vu passer son nombre d’espèces floristiques de 44 à 78 après les travaux. Il faudra attendre davantage pour voir s’installer une faune diversifiée mais on observe déjà des pontes de la grenouille agile.
Cet inventaire réalisé par le CPIE Logne et Grand Lieu s’inscrit dans le programme HeMa qui a vu 17 projets de ce type émerger sur le territoire. Charge à présent au site de maintenir un entretien régulier de la mare suivant la charte de bonne conduite remise par le CPIE.

En savoir plus sur le projet HeMa : www.cpie-logne-et-grandlieu.org/cpie/Content.aspx?ID=176012

Des panneaux pédagogiques pour le beemonitoring, les haies champêtres, la gestion des espaces verts et l’éco-pâturage

Parce qu’un parc d’activités peut être acteur de la biodiversité, l’IePAD affiche ses actions avec un parcours pédagogique en continuité de la coulée verte. À destination des salariés des entreprises du parc et des promeneurs, plusieurs panneaux vont fleurir auprès des entreprises d’ici la fin de l’année.

Découvrir les panneaux pédagogiques dans notre espace Ressources :
www.iepad.org/les-ressources/#environnement

Premiers contacts avec CDC Biodiversité

Dans le cadre de Nature 2050, programme qui permet aux entreprises qui y participent de financer des solutions fondées sur la nature à l’échelle des territoires, l’IePAD et la Communauté de Communes ont présenté à la Caisse des Dépôts son projet d’aménagement du bassin de gestion des eaux pluviales sur le parc d’activités.
Ce fut également l’occasion de découvrir deux nouveaux outils mis en place par le CDC Biodiversité : le Global Biodiversity Score (GBS) qui permet aux entreprises d’évaluer leurs impacts biodiversité et le Contrat de Performance Biodiversité (CPB) pour la conception et la gestion écologiques des espaces extérieurs à l’échelle d’une zone d’activités économiques,
d’un quartier ou d’une résidence.

En savoir plus sur CDC biodiversité :
www.cdc-biodiversite.fr/

Charte de la transition collective

Fruit d’une réflexion avec les entreprises, la charte sera divisée en quatre grands thèmes : dynamique collective, aménagement/biodiversité, gestion des ressources, mobilité/transport. Au total, une quarantaine de fiches d’actions seront rédigées avec l’appui des différentes structures locales. Le premier volet thématique « aménagement/biodiversité » sera disponible dès septembre 2021. Nous sommes à la recherche de financements complémentaires pour faire de cette charte un véritable outil duplicable et pourquoi pas la base référentielle d’un label régional « Parc d’activités en transition ».

En savoir plus sur la charte

Action Formation Incendie

Fin janvier, nous organisions une formation incendie pour une quarantaine de salariés du parc d’activités. Au programme, 6 groupes de 6 à 8 personnes se sont succédées pour s’informer sur la conduite à tenir en cas de départ de feu et découvrir différents scenarii reconstitués dans un camion de 10 mètres de long, véritable cellule mobile de formation.
Une grande plus-value pour nos entreprises et beaucoup de satisfaction personnelle pour chacun
des stagiaires.

En savoir plus :
https://www.facebook.com/ACFI-528610380606442

ZOOM sur la Maison GUéRY, une histoire de terroir engagée dans le made in France

Un savoir-faire artisanal détenu par quelques 20 salariés, une histoire familiale de tradition créée en 1976, la Maison Guéry fabrique andouilles et andouillettes dans le plus grand respect de la tradition et du code des usages. L’entreprise sélectionne exclusivement des fournisseurs régionaux pour préserver l’identité française de ses produits et maintenir leurs qualités gustatives et authentiques. Engagée depuis l’origine dans le collectif de l’IePAD, Aurélie Busnel et son père, Jean-Paul, sont de fervents défenseurs de la fabrication française, malgré les difficultés d’approvisionnement des filières locales et la surenchère de la grande distribution, leur principal client. Pour eux, la RSE se pratique au quotidien, dans les filières de récupération des graisses, les actions de solidarités au sein du parc d’activités, la mutualisation des actions de gestion des déchets ou de protection de la biodiversité.

En savoir plus : www.facebook.com/ La-Maison-GUERY-101220538296100/

Des abeilles sentinelles du parc

Les deux ruches et colonies d’abeilles noires installées sur le parc d’activités ont livré leurs indications. Les pollens qu’elles collectent ont été analysés et ont permis de mesurer la diversité florale, les polluants et les pesticides présents sur la zone.

Mesurées sur deux périodes au cours de l’année, avril-mai et juin-juillet, les indications apportées par les abeilles sont précieuses pour mesurer l’état écologique du site. Pour ce qui concerne l’IEPAD, si la diversité végétale était très satisfaite au printemps, elle l’est moins sur l’été. Ceci pourra être compensé par la plantation d’arbres à floraison plus tardive ou l’incitation des acteurs locaux à contribuer à la régénération de la biodiversité par la mise en place de bandes fleuries aux abords de leurs terrains, par exemple.
En revanche, 80% des espèces d’abeilles identifiées sont des espèces sauvages, ce qui est très
positif car leur rôle est majeur dans le réseau écologique.
Autre point positif, le bol alimentaire des abeilles, c’est-à-dire la diversité des pollens retrouvés, leur apporte toutes les protéines nécessaires.

Récolte printemps 2021

Les abeilles sont également de merveilleuses sentinelles pour les pesticides, les traces métalliques ou les HAP (Hydrocarbures aromatiques polycycliques). Côtés pesticides, on en retrouve sept en première période, dont un au-delà des limites réglementaires et un, en deuxième période. (Ces pesticides peuvent provenir de la matrice agricole ou du traitement de leur jardin par les particuliers). Ces résultats les inciteront sûrement à entreprendre l’utilisation d’alternatives aux pesticides identifiés comme prioritaires. Pour ce qui concerne les métaux lourds, ils sont très faiblement présents dans la zone et les HAP y sont quasiment absents. C’est avec enthousiasme que nous partageons ces résultats, riches d’enseignements pour orienter nos actions de gestion de nos espaces verts et de sensibilisation de nos voisins sur le territoire, puisque les abeilles mesurent ces indicateurs sur une zone de 700ha !

En savoir plus : www.iepad.org/wp-content/uploads/2021/04/beemonitoring-resultats-2020.pdf

Restauration des continuités écologiques

Restaurer les continuités écologiques sur le parc d’activités du Bois Fleuri consiste principalement à recréer une perméabilité de notre site pour les espèces environnantes.

Le diagnostic réalisé en 2018 par le CPIE a révélé une végétalisation nécessitant d’être densifiée et enrichie pour créer une continuité avec les linéaires de haies des champs et bocages environnants en complément de nos démarches de refuge LPO, d’éco-pâturage et de gestion différenciée.

Remplacement et plantation de haies : 300 végétaux plantés, plus de 20 espèces

Les sites de huit entreprises de l’IePAD ont été identifiés pour accueillir des haies et jardinières diversifiées privilégiant des variétés végétales mellifères adaptées à un milieu urbanisé. Une partie des plantes choisies proviennent du label « végétal local » des Pépinières du Val d’Erdre : l’érable champêtre, le cornouiller sanguin, le prunellier sauvage, le merisier sauvage et le fusain d’Europe. Les plantations se sont déroulées jusqu’au début du printemps. Pour les sites sur lesquels des plantations de haies n’étaient pas possibles, des jardinières en bois ont été construites
par les ateliers Boutin pour accueillir arbustes et vivaces. Avant les plantations, une préparation des sols étaient nécessaires. Décompactage, apport de compost et de matière organique, Arbres et Jardins Passion a initié un cercle vertueux pour que vers de terre, chute des feuilles et champignons réactivent biologiquement les sols.

Restauration de la mare
Dans le cadre du projet HeMa d’accompagnement de restauration de mares par le CPIE, la mare située sur le terrain d’ARMOR a été restaurée par Arbres et Jardins Passion à l’automne 2019. Un inventaire amphibiens, libellules, flore est en train de confirmer la plus-value écologique de cette restauration.

Zoom sur Arbres et Jardins Passion, une entreprise engagée pour la biodiversité par nature

Engagé dans la démarche de l’IePAD depuis son arrivée sur le parc d’activités il y a trois ans, Bruno Lambert y apporte son expertise et ses envies : aménagement de l’entrée de la zone, contribution à la mise en œuvre des « Carré pour la biodiversité », aide pour le suivi des ruches et collecte du pollen avec un apiculteur local pour notre opération de beemonitoring et collecte participative à venir du miel.

Arbres et Jardins Passion était aussi aux manœuvres pour les continuités écologiques du parc d’activités : plantation des haies et restauration de la mare. Sa démarche RSE*, comme toutes les entreprises de petite taille, n’est pas formalisée. Comme souvent, l’entreprise fait de la RSE sans le savoir aussi bien pour ses salariés, que pour le traitement des déchets ou même l’achat local.

Pas question pour lui d’acheter en Italie des végétaux qu’il peut trouver à moins de 40 km de son entreprise… De même pour ses fournitures de chantier qui proviennent principalement des entreprises locales.

En savoir plus : www.arbresetjardinspassion.fr

*Responsabilité sociétale des entreprises

Les inventaires faunistiques et floristiques

Dans le cadre de la première année de la démarche Refuge LPO® Entreprises de l’IEPAD, une campagne d’inventaires de la biodiversité est menée par la LPO 44 sur les sites de production.
Des espaces naturels subsistent et sont favorables à l’accueil de quelques espèces à enjeux.
Entre autres, deux vipères aspic ont été vues sous des plaques reptiles posées au sud du parc d’activité. Cette espèce est protégée et considérée comme vulnérable en Pays de la Loire.

Cette friche humide est aussi favorable à l’observation du lézard à deux raies et des murailles.
A proximité, la reproduction de la Grenouille agile et la présence de la Grenouille verte sont confirmées dans la mare réhabilitée.
Les prospections au cours du printemps et de l’été détectent la présence de 22 espèces d’oiseaux, dont 3 sont considérées comme patrimoniales : le Chardonneret élégant, le Serin cini et la Linotte mélodieuse.
Bien qu’étant autrefois des oiseaux communs, leur population est désormais en déclin.
Il est essentiel de préserver leur habitat à l’échelle du Parc d’Activités en conservant des zones naturelles et des haies bocagères.